dimanche 2 décembre 2012

Fables tome 1 : Légendes en exil


Fables est une de mes séries Comic préférée et j'ai décidé de la relire depuis le premier numéro, comme pour The Boys, pour la chroniquer.

Cette série, écrite par Bill Willingham, fait partie depuis 2003 des productions du label américain Vertigo qui publie pour ainsi dire que des comics géniaux (transmetropolitan, DMZ, 100 bullets, Scalped, etc...). La série est toujours publiée à ce jour et a donné lieu à des séries dérivées (Jack of Fable, Cindirella, Fairiest), un roman graphique (les 1001 nuits de Blanche Neige) et un roman (Peter et Max).

Dans Fables, les personnages des contes de fée et du folklore existent vraiment. Ils sont nées dans des dimensions parallèles ou ils ont connus les aventures que nous leur connaissons et espéraient vivre heureux et avoir beaucoup d"enfant. Voilà quelques siècles un mystérieux adversaires a surgis et a réunie une armée monstrueuse dont il c'est servi pour mettre les royaumes magiques à feu et à sang. Fuyant cette menace, quelques un de ces personnages et créatures issues de ces royaumes magiques ont pu trouver refuge sur notre monde.
Ils se sont réuni pour former une communauté, oubliant les crimes et les rancunes passées grâce à une amnistie générale, dans l'état de New York aux USA. Ceux ayant ou pouvant assumer une apparence humaine vivent à New York même, tandis que ceux ayant une apparence bestiale ou monstrueuse vivent à la campagne dans un lieu nommé la Ferme. Tout ce beau monde, les Fables, vivent parmis nous, les communs, sans que nous le sachions.
On retrouve dans la série des figures bien connues des contes et légendes, plusieurs siècles après les récits qui ont fait leur célébrité, dans des rôles décalés où on ne les attend pas. Blanche-Neige a largué le Prince Charmant après l'avoir surpris à s'envoyer en l'air avec sa sœur Rose Rouge, depuis aigrie par la vie elle exerce la fonction d'adjointe au maire de Fable Ville. Le grand méchant loup, Bigby Wolf, a désormais une apparence humaine et, ayant vue ses crimes amnistiés, est dorénavant le shérif de la communauté. Le Prince Charmant, fauché comme les blés, passe son temps à abuser de la naïveté des jeunes femmes communes pour se faire entretenir en jouant les gigolos. Jack de tout les tours (celui des haricots magiques entre autre) est un gentils escroc toujours à se fourvoyer dans des plans foireux. Etc, etc,...

Dans ce premier tome, qui regroupe les cinq premiers numéros de la série, Wellingham nous introduit son univers original par le biais d'une enquête policière qui va mettre en émoi la petite communauté des Fables. Rose Rouge, la sœur de Blanche-Neige, a disparu et son appartement dévasté est littéralement couvert de son sang. Bigby Wolf, shérif de la ville, va se lancer dans une enquête où tout le monde semble suspect (Blanche-Neige, Jack, Barbe Bleue, etc...) sur fond de la préparation de la fête du bicentenaire de l'arrivée des Fables sur Terre.

En bonus, à la fin du livre ce trouve une nouvelle racontant la rencontre du Grand Méchant Loup et de Blanche-Neige il y a quelques siècle lors de l'attaque dévastatrice de l'Adversaire sur les Royaumes.

J'aime énormément cette série très originale par son ton adulte, son humour, sa poésie et la façon dont elle retraite l'univers des contes et légendes au sein de notre société moderne. Je ne peux que la conseiller.

PS : cette série n'a rien à voir avec Once upon a time la série télé qui elle aussi reprend le concept de personnage de conte de fée se retrouvant dans notre univers moderne. Mais même si l'auteur de la série télé s'en défend, on peut qu'être sceptique quand il déclare ne pas connaître la BD...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire