dimanche 23 décembre 2012

100 bullets #2 : Le marchand de glace

Imaginez, un mystérieux inconnu vous aborde et vous explique par A+B que si votre vie est devenue si merdique c'est à cause de machin ou machine qui a tout fait pour vous la pourrir sans que vous le sachiez. Cet homme, l'agent Grave, vous remet une mallette contenant les preuves de ses allégations, un flingue et un boite de 100 balles complètement intraçable. Il vous dit que si vous voulez vous vengez avec cette arme personne ne viendra vous demander de compte que ce soit les flics ou la mafia... Que feriez vous ? Un foutu massacre ou déclineriez vous poliment l'offre ? Voilà le dilemme auquel sont confronté les "héros" des histoires de 100 Bullets.

Dans le premier volume nous avons assisté à plusieurs histoires de vengeance finissant plus ou moins bien pour les candidats à la vengeance et on commençait à s'interroger sur les motivations peut être pas si altruiste de l'agent Grave.

Ce deuxième volume regroupe les numéros 6 à 10 de la série avec deux arcs de deux épisodes chacun séparés par un épisode interlude nous en apprenant un peu plus sur l'intrigue globale.

La première histoire "Petites arnaques, grosse semaine", nous conduit à suivre les pas de Chucky, un arnaqueur qui sort de prison après 7 ans suite à un accident de voiture où il a malencontreusement tué quelqu'un. L'agent Grave l'aborde pour lui démontrer qu'il n'était peut être pas responsable de l'accident... La trame de l'histoire est assez classique pour la série mais elle vaut surtout pour l'arrivée d'un nouveau personnage récurrent : Shepperd.

La deuxième histoire, "En comptant les Minutemen"  est elle beaucoup plus intéressante et lance l'aspect
mythologique de la série avec la trame qui va servir de fil rouge jusqu'au dernier numéro. On en apprend plus sur l'agent Grave et ses motivations réelles. On découvre qu'il a fait partie d'un mystérieux groupe de sept individus nommés les Minutemen au rôle et passé trouble qui ont été traqué et laissé pour mort par une organisation nommé le Thrust. Là encore un nouveau personnage récurrent fait son apparition, Lono. Dans mon précédent post sur le volume 1,  je vous disais qu'il fallait bien regarder le fond des cases. Et bien c'était ce Lono que l'on voyait en action en arrière plan du 5ème épisode.

Maintenant qu'une partie de l'intrigue est posée on regarde d'un autre œil le deuxième arc de ce volume "Le marchand de glaces" où l'on assiste à une nouvelle histoire de vengeance grâce à la mallette de l'agent Grave. Ici, Cole, un vendeur de glace ambulant qui trafique des cigarettes va t'être "invité" à venger la mort de sa grand mère mais très vite on va découvrir qu'il y à plus que cela en réalité.

100 bullets prends son rythme de croisière avec ce volume et l'on y découvre qu'au delà d'histoires de vengeance bien foutues et très sombres, une autre intrigue va nous être compté. A lire si vous aimez les ambiances à la Quentin Tarentino période Reservoir dogs ou Pulp Fiction.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire