samedi 12 janvier 2013

Red


Ayant vu avec un peu de retard le film Red j'ai eu envi et besoin de relire le comic éponyme dont est très très mais vraiment très librement adapté le film.
J'avais déjà lu le comic lors de sa sortie française chez Panini il y a deux ans. J'en gardais un bon souvenir d'une histoire courte mais surtout super sombre et violente.
Le scénario étant écrit par Warren Ellis on pouvait difficilement espérer un récit léger et enjoué.
L'histoire est très simple et très efficace. Paul Moses est un ancien tueur de la CIA, sûrement le meilleur. Au nom de la raison d'état il a assassiné aux quatre coins de la planète pendant 40 ans plus de personne que l'on pourrait imaginer. Par le biais de flashback on devine qu'il est même surement l'assassin de Kennedy. Après cette longue carrière il s'est retiré et avec la bénédiction de la CIA il vit sa retraite seul hanté par les souvenirs des actes qu'il a commis. Ses seuls rayons de soleil sont lettres de sa jeune nièce et ses conversations hebdomadaires avec son agent de liaison de la CIA. 
Ses états de services sont tellement confidentiels que seul trois personnes au sein de la CIA en ont connaissance. Un nouveau directeur prenant ses fonctions à la CIA on lui fait voir les dossiers secrets dont celui de Paul Moses. Le directeur, choqué par cette révélation et les risques de scandales si l'information venait à être connue, décide de faire tuer Moses par la CIA. A partir de là débute un récit sans concession d'une extrême violence. 
Comme on peu s'en douter le vieux tueur n'est pas fini. Non seulement il va tailler en pièce l'équipe de nettoyeur de la CIA mais il va traquer le directeur qui a prononcé sa sentence de mort jusque dans les locaux même de la CIA.
Le récit est court (trois épisodes) et les dialogues peu nombreux. Le dessinateur Cully Hammer retranscrit bien ce récit sombre et violent.
Au final ce n'est peut être pas le meilleur comic de Ellis, mais c'est très punchy et une bonne histoire sur les conséquences des actes.
Mais revenons au film... Comment dire... Je peux pas dire qu'il soit mauvais mais comment a t'on pu passer du comic à une comédie légère. Il y a un truc qui m'échappe. J'imagine la première réunion de travail entre les scénaristes et le producteur :
- Je viens de mettre la main sur les droits d'un comic pas mal du tout d'une étoile montante du monde du comic Warren Ellis.
- Ah ouais cela parle de quoi ?
- C'est l'histoire d'un ancien tueur de la CIA qui, alors qu'il coule une retraite paisible, va être injustement traqué par la CIA et qui va se retourner contre elle. C'est très sombre et très violent. Cela s'appelle Red en référence au code alerte rouge...
- Houla super concept mais je verrais bien quelques changements. D'abord les récits sombres c'est pas ce que le public veut. Je verrais bien une comédie voir même avec une romance. Ce serait bien d'introduire plein de vieux assassins qui se joindraient à ton gars. Faut que cela pète dans tous les sens avec plein de gros guns et des méga explosions. Pourquoi pas mettre une femme au foyer avec un lance roquette ? Et puis ton gars faut pas que l'on puisse penser qu'il est un bad guy. Il ne tue que des méchants. Surtout il faut un happy end.
- Euh mais c'est plus du tout la même histoire...
- Ouaih j'en ai rien à foutre c'est moi qui paye. Compris ?
- Oui Monsieur le producteur...
- Ah je préfère et j'oubliais ton histoire d'alerte rouge c'est de la merde. Le titre ce sera RED pour Retraité Extrêmement Dangereux. Comme cela cela claque bien. Une bonne comédie familiale. Heureusement que je suis là petit !
- Oui Monsieur...
J'imagine que cela a du se passer un peu comme cela. Il s'agissait surement de la même équipe qui nous avait donné la "superbe" adaptation de Wanted.
Si vous aimez les comics ne passez pas à côté du comic Red pour le film c'est à vous de voir...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire