dimanche 18 novembre 2012

The Walking Dead : l'ascension du gouverneur


Comme toute licence a succès The Walking Dead se retrouve décliné sur toute une série de support. Etant un grand amateur de la série en comic je ne peux pas résister à découvrir certain des ces produits dérivés.
Pour l'instant à ma connaissance The Walking Dead c'est aussi :

  • des figurines (sympa),
  • une série TV (pas géniale),
  • des art book et guide de personnage (bien mais dispensable),
  • un jeu de plateau (pas génial),
  • un jeu vidéo (très bien et dont je parlerais prochainement),
  • des romans,

Aujourd'hui je vais vous parler du premier roman issu de cette licence : "L'ascension du Gouverneur".
Dans ce roman nous suivons le périple et la descente aux enfers d'un petit groupe de potes (deux frères,  la petites fille de l'un d’entre eux et deux de leurs amis d'enfance). L'histoire commence dans les premiers jours de l'épidémie et débute de façon assez similaire aux premiers comics de la série. On assiste aux tentatives plus ou moins heureuses du petit groupe pour survivre aux "bouffeurs" et aux autres survivants. L'histoire va petit à petit déraper quand les fêlures et les travers des personnages exacerbées par cette ambiance post apocalyptique vont faire surface. La folie va lentement mais surement ronger le groupe qui pour survivre va devoir abandonner son humanité qui ici est représenté par la fillette.
Contrairement à ce que l'on pourrait penser l'histoire n'est pas un copié collé du comic avec de nouveaux personnages mais bien une histoire parallèle qui peut se lire indépendamment. Le roman s'insère aussi bien dans l'univers du comic que celui de la série.
Pour le fan du comic la lecture du roman s'impose quand on sait que dans ce groupe se trouve un certain Philip Blake qui deviendra par la suite à jamais un des personnages les plus marquant de la série de comic. Grâce à lui je n'utilise plus l'expression "j'en mettrais ma main à couper" comme avant...
Le roman parvient à nous montrer ce personnage sous un angle différent. On comprend ce qui le fait déraper dans la folie et explique certaines questions restée en suspend dans le comic. Si les choses avaient été différentes il aurait tout à fait pu intégrer le groupe de Rick et en devenir un des piliers...
Comme gage de qualité pour le roman, il est à signaler qu'il est co-écrit  Robert Kirkman, scénariste de génie du comic.
Un deuxième tome est sortie ce moi-ci ("Sur la route de Woodbury") et dès que je l'aurais lu je ferrais part de mes impressions. D'après ce que j'ai pu lire ce serait le récit d'une femme qui débarque dans la ville de Woodbury après que celle ci soit passée sous le contrôle du Gouverneur et avant l'arrivée de Rick.

Donc au final un très bon roman pour les amateur du comic mais peut être un peu moins pour un néophyte.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire