mardi 5 mars 2013

Hellboy #1 : Les germes de la destruction

Dans la vie il n'est jamais trop tard pour bien faire. Je mets en pratique cet adage en découvrant avec prêt de 20 ans de retard la saga de Hellboy de Mike Mignola.
Ce n'est pourtant pas les occasions de la découvrir qui m'ont manqué sur cette période, mais en dépit de multiple conseils je suis complètement passé à côté de ce classique du comic.
Comme beaucoup, j'ai vu les deux films réalisés par Guillermo Del Toro en 2004 et 2008 avec Ron Perlman dans le rôle de Hellboy. J'avais bien aimé ces deux adaptations et à chaque fois je m'étais dit qu'il fallait que je lise les comics dont ils étaient tirés mais faute de temps je remettais toujours cela à plus tard. J'étais également il faut bien dire un peu rebuté par le style très particulier du dessin de Mignola.
Ces derniers temps j'ai envie de changer mes lectures en abandonnant les super héros de Marvel et DC pour lire autre chose. La sortie le mois dernier chez Delcourt du tome 13 des aventures du démon rouge qui vient conclure la saga et certaines critiques enthousiastes lues de ci de là m'ont donné envie de sauter le pas.
Alors Hellboy c'est quoi. C'est une série racontant, tout au moins au début, les aventures de Hellboy (le garçon des enfers) au sein d'une agence gouvernementale américaine secrète le Bureau for Paranormal Research and Defense (B.P.R.D.) qui enquête et lutte contre les manifestations du surnaturel. Hellboy est accompagné par plusieurs personnages dont Abe Sapien (une créature amphibienne) et Liz (une jeune femme dotée du pouvoir de pyrokénésie). Hellboy est un démon arraché enfant des enfers (d'où son nom) au cours d'une cérémonie encadrée par des nazis espérant renverser le cours de la deuxième guerre mondiale avec son aide. Heureusement pour lui et pour nous, il est récupéré par des soldats américains travaillant pour le B.P.R.D.. Les volumes de la série raconte donc les aventures de ce personnages un peu dans le désordre (comme le montre la frise chronologique au début du livre).
Je me suis donc procuré le volume 1 de Hellboy sous titré "Les germes de la destruction". Cet album regroupe les quatre premiers épisodes de la série publiés en 1994. Cet arc complet raconte l'affrontement de Hellboy avec un mystérieux sorcier à l'origine de sa venu sur terre pendant la deuxième guerre mondiale et désireux d'amener sur Terre un ancien dieu. L'histoire développée dans cet album est assez familière car il s'agit à peu de chose prêt du scénario du premier film de la série.
Étant en territoire connu et connaissant déjà les personnages par le biais des films je suis tout de suite rentré dans l'histoire. C'était une chance pour moi car comme je le disais plus haut les épisodes de la série racontent des aventures de Hellboy un peu dans le désordre. Résultat dans cet album on passe de 1944 avec l'arrivée de Hellboy à 1994 avec l'intrigue principale. Pour un début de série, on ne nous raconte pas ou peu ce qui c'est passé entre les deux et les personnages sont présentés de façon assez sommaire. Je suppose que les numéros suivants comblent ce vide mais sans avoir vu les films j'imagine que cela peut être gênant pour la compréhension générale.
Le style graphique, extrêmement sombre et un peu sommaire de prime abord, s'avère à la lecture bien plus riche et intéressant que je pouvais le penser. Il contribue réellement au récit et à l'ambiance.
L'histoire et l'univers mélangent adroitement le fantastique et la sorcellerie sur un fond historique avec de fortes inspirations à l'œuvre de H. P. Lovecraft.
A noter que le récit principal est complété par deux très courtes BD parue en 1993 destinées à faire découvrir le personnage de Hellboy ainsi que des artworks.
Au final j'ai bien aimé cet album et j'ai la furieuse envie de lire la suite tout en sachant que la série se bonifie au fur et a mesure des numéros. Je savais bien qu'il ne fallait pas que je commence sous peine de devoir tous les lire avec en bonus les séries dérivées BPRD et Abe Sapien...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire