dimanche 7 avril 2013

Scalped #2 - Casino Boogie

Il y a quelques semaines j'avais fait un article sur le premier volume de cette excellente série polar qu'est Scalped.
Sur fond d'ouverture imminente d'un casino dans une réserve indienne Lakota imaginaire du cœur des USA, on suit le retour parmi les siens d'un mystérieux amérindien, Bad Horses, qui après avoir disparu pendant 15 ans revient avec des motivations secrètes.
Très vite grâce à ses méthodes brutales et expéditives il parvient à être intégré aux forces de police locales qui comme tout ici sont sous le contrôle du leader tribal Lincoln Red Crow sorte de mix entre le chef de la police et un parrain mafieu au lourd passé d'activiste.
Très vite on se rend compte dans cette histoire que tout le monde a un lourd passé et cache un ou plusieurs cadavres dans son placard.
La famille de Bad Horse et plus particulièrement sa mère son profondément lié par un secret à Red Crow. L'arrivée de Bad Horse va t'être le déclencheur qui va faire tout remonter.
Le premier volume s'achève sur deux coups de théâtre. Tout d'abord Bad Horse n'est pas ce qu'il semble être a savoir un voyou qui endosse l'uniforme de flic pour assouvir sa soif de violence (quoi que...) mais c'est avant tout un agent du FBI envoyé en sous marin dans la réserve pour faire tomber Red Crow soupçonné du meurtre de deux agents par le passé. De plus un mystérieux individu est témoin sans que personne ne s'en rende compte de cette révélation mettant en danger la sécurité de Bad Horse. Ensuite la mère de Bad Horse, avec qui il a coupé tout lien depuis qu'elle l'a chassé 15 ans avant, est victime d'une agression sauvage (battue et scalpée) par on ne sait qui et son corps (vivante ou morte on ne le sait pas) est abandonné dans le désert.
Le volume 2 de cette série ne nous dit pas ce qui ce passe après ces faits mais plutôt ce qui ce passe pendant. En effet, la structure de cet album est assez originale. Il regroupe les 6 épisodes de l'arc "Casino Boogie" qui ont pour particularité d'être une seule est même histoire vu à travers les yeux de 6 personnes différentes et vont suivre la journée d'inauguration du casino pour s'achever comme le premier album sur la découverte du corps de la mère de Bad Horse.
Cette structure narrative est très originale car elle rend la lecture ludique et l'on s'amuse à relire plusieurs fois les histoires afin de les redécouvrir sous un nouvel aspect à chaque fois. Cet album renforce la profondeur du récit qui on le voit devient plus profond que ne pouvait le laisser penser le numéro 1.
On y découvre une société corrompu et misérable gangrenée par l'alcool, la drogue et l'argent où les méchants et les héros ne sont peut être pas ceux que l'on pense de prime abord.
L'équipe artistique est toujours la même à savoir Jason Aaron au scénario et R.M. Guéra au dessin. Personnellement le style de Guéra me dérange un peu par moment par sa noirceur et son encrage trop lourd qui nuis à mon goût à la clarté de lecture du dessin dans certains épisodes.
Néanmoins, tout comme pour le premier volume, c'est encore une fois un gros coup de cœur qui montre à ceux qui peuvent en douter qu'il n'y a pas que des super héros et du fantastique dans les comics US.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire