dimanche 4 août 2013

"Je suis né un jour bleu" de Daniel Tammet

Les biographies sont loin d'être mon genre littéraire préféré néanmoins il peut m'arriver d'en lire quand le sujet me touche personnellement. C'est le cas avec ce livre "Je suis né un jour bleu" de Daniel Tammet.
Daniel Tammet est comme moi porteur du syndrome d'asperger et recueillir le témoignage de l'expérience de vie d'un semblable est toujours précieux pour moi. Notre situation fait que nous ne voyons pas le monde comme les autres et avons un parcours différents des gens dit "normaux". Il est néanmoins frappant pour moi de voir les nombreux parallèles avec les expériences vécues par d'autres aspis et moi.
J'ai déjà lu trois autres biographies d'aspis : "Vivre avec le syndrome d'asperger" de Liane Holliday Willey, "Ma vie d'autiste" de Temple Grandin et "Je suis à l'est" de Josef Schovanec. Les récits sont à chaque fois passionnant et plein d'enseignement pour moi. Ils sont aussi rassurant car ils me permettent de savoir que je ne suis pas seul dans mon cas.
Mais revenons au sujet qui nous concerne ici à savoir le livre de Daniel Tammet. L'auteur a vécu un parcours relativement classique pour un aspi jusqu'à ce qu'il devienne une célébrité suite à un exploit médiatisé où en 2004 il a récité de mémoire 22 514 décimale de Pi.
Il est né en 1979 et est issu d'une famille modeste anglaise. Il est l'aînée d'une famille de 9 enfants. Très jeune il était déjà différent des autres enfants et a été victime de crise d'épilepsie dès 4 ans. Il ne sera diagnostiqué autiste asperger qu'à l'âge de 25 ans. Il développe très vite d'énorme talents aussi bien avec les chiffres qu'avec les langues.
Comme je disais plus haut il a été découvert suite à son exploit de 2004. Suite à cela il a été sujet principal d'un documentaire "l'homme ordinateur" diffusé avec succès dans le monde entier où il montrait ses capacités qui étaient analysées par des scientifiques. Histoire de rompre avec son image de bête savante il a écrit cet ouvrage pour raconter avec sensibilité son parcours.
Depuis il a écrit deux autres livres et vit en France avec son compagnon.
Le reproche que j'adresserais à ces autobiographies et auquel "Je suis né un jour bleu" n'échappe pas, est que ces livres sont publiés car leurs auteurs en plus d'être autiste asperger sont également des prodiges que ce soit dans le domaine des mathématique, des langues, etc... Ce côté "chien savant" agi comme un aimant sur les neurothypiques qui doivent j'imagine se rassurer en voyant qu'après tout cela doit être génial d'être aspi...
Personnellement, je n'ai pas de capacités exceptionnelles comme les auteurs de ces romans et mon syndrome est plus pour moi source de difficulté et de souffrance que de génie. Je trouve dommage de focaliser sur ces cas exceptionnels en les faisant passer pour la règle.
Il n'en demeure pas moins que ce livre est très agréable à lire et riche en enseignement. Je lui préfère néanmoins le livre de Josef Schovanec qui avec son humour m'avait davantage plu.



Daniel Tammet au Magazine de la santé, le 11/03/09 par Editionsdesarenes

Aucun commentaire:

Publier un commentaire