mercredi 21 août 2013

Bêtes de somme tome 1 : Mal de chiens

Une bande dessinée sur un groupe de chien et un chat menant des enquêtes façon Club des 5…
Voilà encore une lecture qui sur le papier avait aucune chance ou presque de me plaire.
Heureusement que je ne me suis pas arrêté à ma première impression sinon j’aurais raté une de mes meilleures lectures de cette année.
Cet album, paru l’année dernière chez Delcourt, est un recueil de plusieurs de comics publiés aux USA en 2009 chez Dark Horse.
A la base cette série est le fruit d’un hasard. Evan Dorkin (au scénario) et Jill Thompson (au dessin) doivent réaliser une courte histoire devant faire partie d’une anthologie de comics sur le thème de l’épouvante.


Les auteurs vont développer une histoire fantastique vue et racontée par des animaux de compagnies qui en sont les héros. 
Un jeune Beagle perd le sommeil car sa niche est hantée ! Toutes les nuits il est réveillé par les hurlements et les lamentations qui s’en échappent. Un groupe de chien du quartier décident de l’aider en menant l’enquête. Ce groupe d’investigateurs de l’inconnu est composé de Cador le Husky, Dobey le Doberman, Terry le jack Russel, Carlton le Carlin, Bégueule le Beagle et un chat de gouttière sans famille. Ce petit groupe va devoir mener l’enquête sans éveiller l’attention de leur maîtres respectifs.
Cette histoire rencontre un tel succès que l’éditeur passe aussitôt commande de plusieurs numéros.
Au fil des différentes enquêtes et des épisodes, le groupe va t’être confronté à diverses menaces telles que des chattes sorcières, une incursion dans le royaume des rats, une pluie de grenouille, des chiens zombies,…
De manière très surprenante ce mariage entre un groupe de héros très disneyens et un univers fantastique entre celui de Lovecraft et de Hellboy de Mignola (pour info dans une des histoires encore inédites en France, le petit groupe rencontre de démon cornu le temps d’un cross over).

La lecture de ce recueil est un pur bonheur. Les histoires sont à la fois drôles, émouvantes et trépidantes. L’écriture fait penser au style des aventures du club des cinq avec néanmoins des intrigues et un environnement plus moderne et mature. Le dessin en aquarelle est superbe grâce au style irréprochable de la dessinatrice.
Ce livre est abordable par tous publics aussi bien jeunes adolescents qu’adultes. Chacun aura un niveau de lecture différent et en tirera une expérience spécifique. Le fantastique et l’épouvante, bien que présents dans les récits, restent tout de même léger.
L’ouvrage porte la mention tome 1 mais la série étant en stand by depuis quelques temps aux USA je redoute que l’on doive s’en contenter faute de matériel suffisant pour un second tome…
Au final un très très gros coup de cœur pour cette superbe bande dessinée. Comme quoi il faut savoir aller au-delà de ses préjugés.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire