jeudi 24 juillet 2014

Locke & Key


Aujourd'hui je vais vous parler d'un de mes très très mais vraiment très gros coup de cœur de cet été voir de cette année voir de tout ce que j'ai pu lire depuis pas mal de temps à savoir la superbe série comic : Locke & Key.

Cette série en 37 numéros a été publié de 2008 à 2013 aux États Unis chez l'éditeur IDW et est trouvable en France chez Milady en 6 volumes.
Il s'agit là d'une série complète et bouclée ce qui est loin d'être négligeable dans le domaine des comics où les série peuvent s'étaler sur des années voir des décennies sans connaître de fin.

Il est difficile de parler de l'intrigue sans risquer de trop en dire. Pour faire simple et vous garder le plaisir de la découverte, sachez qu'il s'agit d'une histoire fantastique prenant place de nos jours sur une petite île côtière de la nouvelle Angleterre sur la côté Nord est des États Unis. Le récit va nous amener à suivre les aventures d'une famille détruite par un terrible drame familial et qui cherche à retrouver la paix en venant vivre dans l'ancienne demeure familiale. Très vite ils vont découvrir que la demeure cache des secrets qui depuis plusieurs générations régissent la vie des membres de la famille. Sans trop en dire le titre de la série Locke & Key (Serrure et clef) donne quelques indices sur l'intrigue.

La série est le fruit de la rencontre de deux auteurs : Joe Hill au scénario et Gabriel Rodriguez au dessin.
Sans être de parfait inconnu ces deux artistes ne sont pas des célébrités ou tout au moins ne l'étaient pas en 2008 au lancement de la série. Cette saga a assis leur réputation par sa qualité et son accueil public et critique.
Joe Hill, pour ceux qui ne le connaissent pas, est à la base un écrivain auteur de quelques romans et recueils de nouvelles fantastiques qui à défaut d'être des bestsellers lui ont valu la reconnaissance des amateurs du genres et quelques prix littéraires. Mais c'est aussi le fils de son père, un certain Stephen King... Excusez du peu. Quand on lit ses livres ou la série Locke & Key force est d'admettre que le gland n'est pas tombé très loin du chêne. La qualité d'écriture de Locke & Key est celle du papa de la grande époque pleine de fougue et de créativité.
Gabriel Rodriguez était lui aussi en 2008 un dessinateur assez obscur n'ayant travaillé que sur des séries mineures ou des adaptations de séries TV en comic. La série Locke & Key lui a permit de faire découvrir son génie créatif dans la puissance évocatrice de son dessin à la fois simple et d'une grande précision. Il est à l'aise dans tout les genres que ce soit les scènes intimistes ou les scènes d'actions. Son trait lui permet de transcrire toutes la palettes des émotions à son lecteur le faisant tour à tour sourire, pleurer ou frissonner.

Locke & Key, malgré son aspect "gentil" de son dessin de prime abord, n'est pas un récit à mettre entre toute les mains. Même si c'est héros sont des enfants et des adolescents le récit peu être très dur et violent par moment avec des scènes gores ou dérangeantes.
La série est vraiment passionnante et il est très très difficile de s'arrêter à la fin de chaque épisode. Rarement j'ai été aussi partagé entre le désir irrépressible de lire la suite et l'envi d'arrêter pour m'en garder pour plus tard. Cette série est comme un mets absolument délicieux dont le nombre de bouchée est compté. J'ai réussi à ne le lire que en trois jours mais j'ai du vraiment me faire violence pour ne pas tout dévorer en une...
Devant le succès de la série plusieurs projets d'adaptation en série TV ou au cinéma ont été lancé ces dernières années mais sans succès. Aussi surprenant que cela puisse paraître, je suis content de ces échecs car pour moi la série n'aurait que pu souffrir d'une adaptation hollywoodienne qui aurait édulcorée l'histoire sans jamais atteindre la créativité des deux auteurs.

Le série comporte de nombreuses référence à l'oeuvre de Stephen King mais aussi à Lovecraft (la ville porte d’ailleurs son nom).

Si je ne devais vous donner qu'un conseil cette année c'est celui de lire les 6 tomes de cette superbe série.

Si mon avis ne vous conviant pas alors la liste des récompenses glanées devrait le faire : Eisner Award de la meilleure série limitée en 2009, Eisner Award du meilleur scénariste en 2011, British Fantasy du meilleur comic en 2009 et 2012.

En prime je vous livre la critique vidéo de Pénélope Bagieu qui vous dit tout le bien qu'elle pense de cette géniale série.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire