lundi 10 juin 2013

X-Wing : Le jeu de figurines

Star Wars a toujours eu une place choix dans mon cœur. Enfin, tout au moins la trilogie initiale que j'ai eu le chance de découvrir en salle lors de sa sortie. Ouais, je sais que cela ne fait pas tout jeune de dire cela...
Il faut dire que le mélange de Space opéra, avec un fond d'histoire de chevalerie et de magie avec des dogfight spatiaux à la deuxième guerre mondiale a fait battre mon cœur d'enfant et continu à faire vibrer l'adulte que je suis devenu. Combien de fois je me suis imaginé aux commandes d'un X-Wing combattant une nuée de Tie Fighter...
Dans les années 90 nous avions eu droit à une superbe adaptation de X-Wing, suivi par Tie Fighter et enfin X-Wing vs Tie Fighter. Les graphismes étaient sommaire mais la simulation, car on pouvait réellement parler de simulation (réglage précis de l'énergie des vaisseaux entre les boucliers, les moteurs et l'armement par exemple) était redoutable.
ces combats spatiaux de chasseurs sur PC avec des jeux comme
L'année dernière, à l'annonce par FFG de la sortie d'un jeu de combat de figurines permettant de simuler les affrontements de chasseurs de la première trilogie, mon sang n'a fait qu'un tour. J'ai néanmoins réussi à patienter jusqu'au mois dernier pour craquer et m'acheter le jeu (il faut dire que la fin de l'année dernière a été chargée en sortie de bons jeux et qu'ensuite la boîte de base a été indisponible pendant plusieurs mois).

Alors qu'est ce donc que ce "X-Wing : Le jeu de figurines". Il s'agit d'un jeu de figurine simulant les dogfights entre chasseur de l'Empire et de la rébellion tel qu'ils existent dans l'univers de Star Wars. La boîte de base (et oui qui dit "de base" dit achat d'extensions) contient le matériel de base pour commencer à jouer et découvrir le jeu, à savoir trois miniatures pré-peintes (1 X-Wing et 2 Tie Fighters), la règles du jeu, 6 dés spéciaux, des pions et marqueurs divers et les réglettes des gabarits de déplacement.
Les règles du jeu sont relativement simple (il existe même une version très simplifiée permettant de jouer en moins de 5 minutes de lecture). Chaque joueur va diriger un ou plusieurs vaisseaux et le but du jeu va être de faire remporter son camp (empire ou rébellion) en détruisant tout les vaisseaux adverses ou en accomplissant les objectifs du scénario choisi. Chaque modèle de vaisseau a ses caractéristiques propres qui peuvent être modifiées par le choix d'un pilote plus ou moins compétent et diverses améliorations et se voit attribuer une valeur numérique suivant ces éléments qui permettra d'équilibrer les forces en présence.
Concrètement, à son tour de jeu un joueur va programmer en secret sur un disque de manœuvre son déplacement, une fois que tout le monde a fait son choix les déplacements sont résolus en déplaçant les vaisseaux avec des réglettes gabarits de mouvement dans l'ordre croissant de valeur de pilote, le joueur peu ensuite choisir une action parmi celles disponibles pour son chasseur (concentration, esquive, tonneau, acquisition de cible,...), quand tout les vaisseaux ont été déplacé et les actions choisies on résout les combats dans l'ordre décroissant de la valeur des pilotes. Et ainsi de suite tant qu'aucun des deux camps n'a pas écrasé l'autre. Les combats sont gérés par l'usage de lancés de dés en attaque et en défense qui sont pondérés selon les actions choisies à l'issu des déplacements. Selon leur modèle, les chasseurs peuvent encaisser plus ou moins de dégât avant d'être détruit néanmoins ils peuvent être également frappé par des dégâts critiques qui sans les détruites peuvent les incapaciter partiellement.
Le système de jeu est très inspiré des règles de Wings of War et Wings of Glory (jeux basés sur les combats
de chasseurs des première et seconde guerres mondiales). X-Wing emprunte à ses deux aînés ses mécaniques de jeu en les modernisant notamment avec l'usage des gabarits de différents tailles et formes pour gérer les déplacements au lieu de cartes. Il reprend également leurs travers principaux à savoir la forte présence du hasard lié à l'usage des dés et l'absence de gestion de l'altitude. Certains, à juste titre, lui reprocheront d'être plus proche d'une bataille navale que d'un vrai dogfight avec un combat en trois dimensions jouant sur l'altitude des engins.
Néanmoins, cette approximation des règles présente également l'avantage d'être un système de jeu simple et efficace reproduisant à merveille l'ambiance des combats spatiaux de chasseurs à l'anciennes tels que l'on les voit dans les films de la saga.

Comme je le disais, la boîte de X-Wing est un kit de base permettant de faire découvrir le jeu et si l'on l'aime on va très vite vouloir poursuivre l'expérience en achetant de nouveaux vaisseaux. En effet, les trois miniatures de la boîte de base sont un peu limitées et l'on en épuise rapidement les possibilités de jeu. De fait il existe d'ors et déjà huit nouveaux packs de vaisseaux reparti en deux vagues.

La vague 1 est composée de quatre chasseurs et permet d'acheter de nouveaux exemplaires du X-Wing et du Tie Fighter (avec de nouveaux pilotes et cartes d'améliorations par rapport à la boîte de base) ainsi que deux nouveaux vaisseaux le Y-Wing (un chasseur bombardier visible à la fin de l'épisode IV) et le Tie advanced (le Tie amélioré piloté par Dark Vader à la fin du même film).

La vague deux propose quand à elle quatre vaisseaux. Deux chasseurs rapides : un rebelle (le A-Wing) et un impérial (le Tie Interceptor) tout deux issus du Retour du Jedi. Deux vaisseaux moyens à savoir le YT-1300 un vaisseau de contrebandier rendu célèbre par le Faucon Millenium de Han Solo et le Firespray là aussi connu par le Slave 1 de Boba Fett. Ces deux vaisseaux sont beaucoup plus gros que les chasseurs habituels et font un peu office de chars d'assauts (surtout le YT-1300 avec ses bouliers et points de coque).

A noter qu'une troisième vague est déjà annoncée pour la fin d'année avec deux chasseurs bombardiers lourds (le Tie Bomber et le B-Wing), la navette impériale de classe Lambda et le Moldy Crow un chasseur lourd issu de l'univers étendu (c'est à dire hors des films) des jeux vidéo de la série Dark Forces

Avec cette 3ème vague, tout les vaisseaux de la première trilogie auront été adapté. Reste savoir de quoi sera composé la vague suivante : poursuite de l'univers étendu (souvent assez fantaisiste) ou bascule sur la deuxième trilogie...
Personnellement, souhaitant étendre l'expérience de la boîte de base et devant composer avec l'indisponibilité de la plupart des vaisseaux des vagues 1 et 2, je me suis rabattu sur l'achat d'une deuxième boîte de base et du Millenium Falcon.
Le choix de la deuxième boîte de base peu paraître surprenant mais si l'on y réfléchi bien c'est plutôt malin. En effet, cela permet pour un tout petit peu plus de 30 € d'avoir à nouveau 1 X-Wing et 2 Tie Fighter (chacun coûtant 13€ à l'unité), un nouveau set de dés (il faut savoir que les 6 de la boîte de base suffisent difficilement et que le set de dé est vendu 10€) et des réglettes pour un deuxième joueur.
De ce fait, je dispose ainsi de 2 X-Wings, 4 Tie Fighters et un Millenium Falcon ce qui permet de pas mal s'amuser et varier le jeu. J'envisage tout de même de mettre la main sur les autres vaisseaux quand ils reviendront dans les boutiques.

Pour prolonger, améliorer et diversifier l'expérience de jeu je peux vous conseiller trois applications et sites
internet :
Le premier est un application IOS Star Wars Dice permettant de gérer virtuellement les lancés de dé d'attaque et de défense. Vous en choisissez le nombre et les lancez à l'écran. Certes c'est très gadget mais cela peux rendre service.
La deuxième est application internet permettant de générer aléatoirement des escadrilles de vaisseaux équilibrées telles que prévu dans les règles avancées du jeu. Vous renseignez le nombre d'exemplaire que vous avez de la boîte de base et/ou des extensions, indiquez la valeur que vous voulez atteindre et l'application vous propose deux escadrilles équilibrées correspondants à ces critères (choix des vaisseaux, pilotes et améliorations). C'est très malin et permet de faciliter la mise en place du jeu sans se compliquer la vie a faire des comptes d'apothicaires. Cela permet également d'essayer des configurations auxquelles on aurais pas pensé de prime abord.
La troisième est ce qui m'a décidé à acheter le jeu, à savoir une application internet permettant de jouer en solitaire en gérant par le biais d'une IA basique mais efficace les déplacements et actions de l'ensemble de vaisseaux existant dans le jeu. Le système est simple et efficace. Vous choisissez le vaisseaux dont vous souhaitez simuler les déplacements, sur la roue à l'écran situez la position de votre vaisseau par rapport au vaisseau dirigé par l'IA placé en son centre, l'application va alors vous proposer trois mouvement possible selon que votre vaisseau s'approche, s'éloigne ou est hors de portée du vaisseau qu'elle dirige, puis enfin selon une liste de priorité vous allez choisir l'action entreprise par le vaisseau. Sans être aussi retord qu'un vaisseau dirigé par un vrai joueur l'IA fait plutôt pas mal son travail et en quatre parties a réussi à me battre la moitié du temps.

Au final, j'aime beaucoup ce jeu qui, même si il reste un peu léger au niveau de la simulation, est accessible au plus grand nombre et rend bien l'ambiance des combats des films. Les miniatures sont très bien foutue et sont déjà de beaux objets de collections en soit.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire